Pour voir une vidéo ou une photo, veuillez cliquer sur l’image

Une description plus détaillée dans l’agrandissement de l’image

 

Historiette : Court récit d’événements anecdotiques.

 DEPUIS QUAND DES SAPEURS-POMPIERS A GENEVE ?

Question récurrente s’il en est que de nombreux visiteurs de notre Musée posent aux guides. Comme tout le monde a encore à l’esprit les fastes du 175ème anniversaire en 2015, on serait tenté d’y répondre en 1840 et d’ajouter par le lt-col Robert Louis Astolphe Céard. Seulement cela est inexact. Céard n’a que militarisé un corps bourgeois existant depuis déjà fort longtemps !

  • Depuis combien de temps au juste ?
    A mon sens, en jouant au jeu des questions réponses, on peut sans risque de se tromper apporter une réponse précise à cette question.
  • Qu’est-ce qu’un corps de sapeurs-pompiers ?
    Un groupe d’hommes et, aujourd’hui aussi, de femmes dont la mission consiste à éteindre les incendies dans la cité.
  • Comment éteignent-ils les incendies ?
    Au moyen de pompes à incendie !
  • Depuis quand Genève dispose de pompes à incendie ?
    Jusqu’au XVIIe siècle, comme toutes les villes de son importance Genève avait des moyens très rudimentaires pour lutter contre les calamités de l’incendie. La garnison disposait de quelques seringues à manivelle très inefficaces, un point c’est tout.
    En septembre 1670 le pont bâti sur le Rhône brûle. Bilan 122 morts et 800 blessés. En 1672, un hollandais invente une pompe à incendie dotée de tuyaux qu’il commercialise. Une pompe à serpents comme le disait un prospectus d’alors !En 1677, des allemands apportent ou construisent une première pompe incendie à Genève. Reconnaissant sa grande utilité, les Autorités encore traumatisées par l’incendie de 1670, en font établir plusieurs autres.

A l’époque la mise en œuvre d’une seule pompe nécessite l’engagement d’une douzaine de personnes au minimum, des hommes entrainés à son maniement ! Des sapeurs-pompiers !

Le conseil ayant vue l’effet d’une machines de seringue  pour éteindre, le feu amenée en cette Ville par des Allemands qu’ils offrent vendre au public moyennent deux-cent écus. A été renvoyé en la chambre de commerce avec eux du prix et qu’ils tachent de l’avoir pour six-cent vingt livres. (Première pompe incendie à Genève).

Voir photo du registre du Conseil

Recherche René Conti 2015

A Genève c’est donc en 1677 que fut vraisemblablement constitué le premier corps de sapeurs-pompiers et, hasard du calendrier, cela fera très exactement 350 ans en 2017 !

Francis LE COMTE

Registre du Conseil